Le printemps des poètes

Les élèves de 5A (série générale) et de 5B (SEGPA) ont participé au Printemps des poètes.

La venue d’un comédien, qui leur a déclamé deux poèmes liés par le désir, a sonné le début de cette grande manifestation.

Les élèves ont ensuite travaillé aussi bien à l’écrit qu’à l’oral. Ils ont mémorisé un célèbre sonnet de Joachim du Bellay et ont composé un pastiche.

Ce pastiche est le fruit d’un travail collaboratif où l’inventivité a permis la découverte du monde à travers le voyage des sens. La mise en voix a été un temps fort du projet comme l’atelier de dégustation de spécialités culinaires confectionnées par les élèves de SEGPA.

Le jour de la restitution, les élèves ont bénéficié des conseils du comédien avant leur prestation finale pour mettre en valeur, en chœur, l’ensemble du travail accompli.

Celui-ci a été récompensé par l’obtention du prix de la création poétique.

Heureux qui comme les cinquièmes du collège Paul Verlaine…

Heureux qui comme le soleil du Sénégal

Nous entraîne dans la chaleur du Yassa

Une forêt d’oignons traverse une colline de riz et une plaine ensoleillée,

Etincelles d’épices et riz plus blanc que neige

Pendant le voyage, on croise des rochers de poulet et une tempête pimentée

Quand reverrai-je de mon pays un aussi doux plat ?

Ou comme celui dont les papilles sont allées au Portugal

Plus me plaît un pasteis de nata qu’une pâtisserie originale

Soleil brûlant, tournant autour de son cercle feuilleté

Ou comme celui vivant en paix dans la ville de La Paz

Dégustant un charque, Amazonie juteuse et végétale

Plus me plaît le bissap que le jus d’orange

Plus me plaît l’eau rouge des feuilles fruitées que les graines de clémentines pressées.

Quand goûterai-je ces feuilles de brick semblables aux pyramides d’Egypte

Remplies d’une farce de merveilles succulentes

Et en quelle saison reverrai-je ce beau pays ?

Et puis quand retournerai-je dans mon petit village au Maroc ?

La première bouchée m’entraîna dans un voyage

Ouragan d’épices, explosions de légumes et bouillon de pluie dans un désert de semoule

Plus me plaît la douceur des couleurs du tajine que les pâtes blanches.

Heureux qui comme nous tous avons fait de beaux voyages

A tous les âges nous tournons la page

Plus me plaît de regarder les montagnes hautes et boire du çay

Etoile rouge se cachant sous la mer

Plus me plaît les souvenirs qu’ont créés mes voyages,

Plus me plait le thiakry plein de douceurs et bien sucré

Que de participer à toute cette bataille.